Les accords mets et Champagne

Boisson emblématique généralement servi à l’apéritif, le Champagne possède également les qualités idéales pour accompagner tout un repas. En effet, grâce à la grande diversité des assemblages champenois, de nombreuses associations sont possibles. La réussite des accords prendra aussi en compte l’effervescence qui, si elle est trop marquée, risque d’influer négativement sur la texture du mets. Enfin, les différences de dosage auront bien entendu un rôle primordial sur l’équilibre entre sucre et acidité. S’il n’existe pas de combinaison parfaite dans l’absolu, les préférences de chacun entrant en compte, certaines associations, classiques ou inattendues, font l’unanimité.

 

1/Idéal pour mettre en appétit

L’apéritif est un instant crucial pour éveiller ses sens et préparer son palais au repas à suivre. On privilégie donc la fraîcheur avec un Champagne très peu dosé tel que l’extra brut ou le non dosé. Toujours dans cette logique, on préfèrera une dominante de Chardonnay, que ce soit à travers un blanc de blancs ou un assemblage. Finesse, élégance, vivacité, légèreté, tout ici contribue à ouvrir l’appétit et à attiser les papilles. Si vous désirez préparer de petites bouchées, vous pouvez partir sur du saumon fumé ou du jambon cru, le gras étant magnifiquement équilibré par l’acidité du Champagne. Enfin, un brut sera incroyable sur la note iodée des huîtres.

 

2/A chaque met son Champagne 

Traditionnellement, du fait de son champ aromatique, on associe facilement le Champagne aux poissons et crustacés. Il y a quand même une nuance à apporter à cet accord, le poisson ayant alors besoin de sauce pour gagner en texture. On choisira ici un vin marqué par le Chardonnay, avec une belle minéralité.

Si vous désirez servir une viande, orientez vous de préférence vers des saveurs fines et délicates comme avec une volaille croustillante ou un agneau tendre. Pour mettre en exergue ces parfums plus prononcés, on se tournera vers un Pinot noir, jugé plus vineux, puissant et mature. On pourra même favoriser un Champagne millésimé pour apporter de la complexité.

Moins classique mais tout aussi délicieux, le Champagne rosé est réputé pour ses affinités avec la cuisine orientale. On parle ici de saveurs orientales dans le sens large du terme, des curry asiatiques aux tajines nord-africains. Moelleux, onctueux et charnu, le Champagne rosé se démarque également par son fruité. Une combinaison qui s’accorde à merveille avec les épices douces et les arômes confits de ce type de gastronomie.

 

3/Fromage ou dessert ?

Si, par habitude, on a tendance à servir le Champagne au moment du dessert, il est plus pertinent sur un plateau de fromages, particulièrement s’il est dominé par le Pinot noir. Très bien sur des pâtes cuites toutes en finesse comme le comté, la tomme de brebis basque ou le parmesan, il risquerait d’être effacé par la force d’un roquefort ou d’un camembert. Pour ceux d’entre vous vraiment décidés à l’idée de poursuivre cette aventure champenoise jusqu’au dessert, évitez  le chocolat, axez votre dernier mets sur les fruits rouges et assortissez-le d’un Champagne rosé.