Le pisco chilien ou péruvien ?

Pisco chilien ou péruvien : quelles origines ? - Caviste en ligne - Les Nouveaux Cavistes

Avez-vous déjà goûté le pisco ? Cette eau-de-vie à base de raisin, souvent servie sous forme d‘apéritif, se distingue par son arome frais et épicé, parfumé aux notes boisées (champignons, cerfeuil) et sa forte teneur en sucre. Originaire d’Amérique latine, ce spiritueux produit depuis le XVIème siècle est devenu populaire avec l’invention du cocktail pisco sour dans les années 1920 (pisco, citron vert, blanc d’œuf, sucre de canne) et celle du piscola dans les années 1980 (pisco, cola). Le Chili et le Pérou se prévalent, aujourd’hui, tous les deux de sa paternité !

1/ Une commercialisation à l’étranger autorisée pour les deux pays

Depuis 1882, le Chili produit un pisco dans la vallée de l’Elqui, qu’il commercialise sur son territoire et à l’étranger. Afin de s’en attribuer la pleine propriété, un décret-loi chilien du 15 mai 1931 a créé l’appellation d’origine contrôlée « pisco chilien ». Cependant, depuis 1922, le Pérou produit également un pisco, qu’il commercialise notamment depuis la région d’Ica et le port de Pisco, qui donnerait, selon la légende, son nom à l’alcool. Aujourd’hui, en vertu du règlement n°1065/2013 de la Commission européenne, l’appellation géographique « pisco » est réservée au Pérou. Néanmoins, les deux pays sont autorisés à commercialiser le produit à 

2/ Les historiens au service de la polémique

Si les chiffres de production du pisco donnent la primauté au Chili (36 millions de litres par an contre 9 millions), les origines de l’eau-de-vie prêtent à de plus âpres discussions. En 2015, l’historien argentin Pablo Lacoste a publié un ouvrage, El pisco nacio en Chile (« Le pisco est né au Chili »), consacré à la question. A l’appui de documents d’archives, il tend à prouver que le Chili aurait détenu des stocks de pisco dès 1773, dans les caves d’une hacienda espagnole, soit près d’un siècle avant les premières réserves connues du Pérou. .

3/ Le whisky sour pour compliquer l’affaire

Dans les années 1960, la question des origines du pisco a croisé celle du whisky sour. Des universitaires argentins de l’Université de Cuyo ont ainsi assuré avoir trouvé la preuve qu’un whisky parfumé au pisco avait été commercialisé dès les années 1870, depuis le port d’Iquique, au Pérou. Cependant, à peine quelques années plus tard, le traité d’Ancon a légué la province et le port d’Iquique au Chili, au nom du règlement de plusieurs différends territoriaux. Le débat est donc encore loin d’être tranché !