Le pastis en 3 questions - Caviste en ligne - Les Nouveaux Cavistes

 

LE PASTIS EN 3 QUESTIONS 

Depuis 1915 et l’interdiction de l’absinthe, le pastis est progressivement devenu une boisson inscrite dans le patrimoine culturel de la Provence. Cette boisson alcoolisée est constituée d'un mélange d'alcool et d'essence d'anis parfois parfumée d’arômes de réglisse ou de fenouil. Popularisée avec l’apparition de la marque Ricard, en 1932, cette spécialité locale fait aujourd’hui figure d’apéritif traditionnel en France, mais cache encore de nombreux secrets.

1/ Déguster le Pastis de Marseille « à la Marseillaise »

Le pastis de Marseille s’apprécie en suivant méticuleusement le rituel de dégustation. Le pastis se boit mélangé avec de l’eau (entre 5 et 7  volumes d’eau pour un volume de pastis), puis avec des glaçons, ce qui produit une sorte de trouble, c’est le phénomène dit du « louchissement ». Lorsque l’eau des glaçons est ajoutée à l’anéthol, l’huile essentielle produit ainsi une émulsion à l’aspect laiteux, aussi appelé trouble du pastis qui participe à son unicité.

2/ La grande famille des pastis

Il n’existe pas moins de 80 types de pastis, avec des arômes plus ou moins particuliers, de la menthe au curry, en passant par le pamplemousse. Il n’existe, d’ailleurs, pas qu’une seule manière de servir le pastis. Ainsi, le « pastis à la parisienne » est servi en ajoutant d’abord les glaçons puis l’eau et cela bloque le développement de certains arômes

3/ Le Pastis, un alcool bon à marier

Il existe de très nombreux mélanges à base de pastis, qui font, tout autant que l’alcool lui-même, sa renommée en France et à l’étranger. Le Perroquet, par exemple, allie pastis et sirop de menthe, dans une boisson aux couleurs vives. La Feuille morte, encore, réunit pastis, eau, sirop de grenadine et   sirop de menthe, dans un cocktail frais. 

Découvrir tous les pastis